Plateforme agricole - Version française

BIENVENUE sur la plateforme agricole NUTRIMAN, réseau thématique sur la récupération innovante des éléments fertilisantsà base d’azote et de phosphore. Cette plateforme agricole est une base de données en développement constant qui sera mise à jour de façon évolutive jusqu'en 2031.

Êtes-vous un agriculteur intéressé pour apprendre davantage sur la façon dont les technologies et les produits bio-sourcés et éco-sourcés à base de phosphore et d'azote pourraient aider votre exploitation ? Cette plateforme agricole vous fournira une mine d'informations sur les technologies de récupération des nutriments prêtes à être commercialisées et sur les nouveaux produits fertilisants. Il contient des informations pratiques et orientées vers l'utilisateur ainsi que du matériel de formation sur chaque technologie innovante et sur chaque produit, tels que des résumés, des fiches d'information, des vidéos et les coordonnées directes de fournisseurs. Les informations importantes seront disponibles en français (et7 autres langues).

Êtes-vous un fournisseur de technologies innovantes de récupération d’azote et du phosphore prêtes à être commercialisées et de nouveaux produits fertilisants bio-sourcés et éco-sourcés ? Auriez-vous besoin d’être plus visible auprès de vos clients ? Cette plateforme d'agriculteurs vous offrira un espace marketing de dimension européenne : vous êtes ainsi invités à y adhérer. N’hésitez pas à contacter les membres du consortium NUTRIMAN en remplissant cette demande en ligne.

Vous êtes chercheur dans une université ou un centre de recherche et vos travaux concernent le développement de technologies recyclage du phosphore et de l’azote pour l’obtention de produits fertilisants compétitifs? Vos travaux sont déjà à un stade opérationnel (TRL>6) et prêts à l’emploi?  La plateforme NUTRIMAN vous offre une vraie opportunité de diffuservos résultats de recherche opérationnelleà l’échelle européenne, et vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre. N’hésitez pas à contacter les membres du consortium NUTRIMAN en remplissant cette demande en ligne.

Si vous avez des questions ou des informations sur les technologies de récupération de l'azote et du phosphore, les produits de récupération des engrais, les applications, les aspects liés aux utilisateurs et/ou au marché commercial ou si vous souhaitez partager avec nous votre expérience et vos connaissances, nous sommes tout à fait disposés à vous écouter. Avez-vous des questions spécifiques liées à une technologie et/ou un produit publié sur la plate-forme des agriculteurs ? Dans ce cas, veuillez vous référer clairement au numéro d'identification sur la Plate-forme agricole NUTRIMAN et préciser Demande NUTRIMAN.N’hésitez pas à contacter les membres du consortium NUTRIMAN en remplissant cette demande en ligne.

Si vous avez besoin d'informations supplémentaires ou de conseil, n'hésitez pas à contacter le coordinateur du projet européen NUTRIMAN, Edward Someus (biochar@3ragrocarbon.com).

 

 

Conférence européenne sur la R&I dans le secteur des fruits et légumes

L'Atelier International sur la zone Méditerranéenne avait pour objectif d'informer les participants sur le projet Nutriman et la plateforme Nutriman Farmer pour l'agriculture et abordait spécifiquement les produits et technologies du bisphosphate. Cet événement était inclus dans la Conférence européenne sur la recherche et l'innovation dans le secteur des fruits et légumes et dans l'année internationale des fruits et légumes 2021.

Lire la suite

LE PROJET NUTRIMAN : POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES MATIÈRES FERTILISANTES BIO-SOUDÉES ET DE LEUR UTILISATION AGRONOMIQUE.

Lors du webinaire du 22 juin 2021 organisé par la Chambre d'Agriculture avec le soutien de l'AREFLH, Erisalda CANAJ et Jean-Philippe BERNARD ont présenté les apports du projet NUTRIMAN dans le cadre de l'application du dernier règlement européen concernant les engrais.

Lire la suite

LE PROJET NUTRIMAN : UNE CONTRIBUTION OPÉRATIONNELLE POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES MATIÈRES FERTILISANTES ISSUES DU RECYCLAGE.

Au cours du webinaire du 11 mai 2021 organisé par la Chambre d’agriculture, Erisalda CANAJ et Jean-Philippe BERNARD ont présenté les apports du projet NUTRIMAN dans le cadre de l’application du dernier règlement européen concernant les matières fertilisantes.

Lire la suite

La fiche thématique de formation sur l’utilisation du lisier vient d’être publiée

Les effluent d’élevage contiennent généralement un pourcentage élevé d'eau, qui se compose d'urine, d'aliments renversés, d'eau potable et d'eau de lavage. Lors de la séparation physique, la majeure partie de l'eau reste dans la fraction liquide, avec les nutriments solubles tels que l'azote minéral, l'orthophosphate, le K, etc. Ce lisier peut être utilisé comme engrais organique liquide en agriculture. Grâce à des post-traitements tels que l'évaporation et la filtration sur membrane, les éléments nutritifs dans le lisier peuvent être concentrés et le volume peut être réduit, ce qui permet de réduire les coûts de transport. En outre, l'acidification est utilisée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du lisier pendant le stockage, le transport et l'application. Normalement, le fumier liquide est injecté ou incorporé immédiatement dans le sol pour réduire les émissions. En raison de sa teneur relativement faible en P et de sa teneur élevée en N&K, le lisier peut être utilisé en priorité dans les régions riches en P ou soumises à des restrictions en matière d'application de P.

Lire la suite

La fiche thématique de formation sur l’utilisation de fumier solide vient d’être publiée

Le fumier solide est un amendement du sol avec un pourcentage élevé de matière sèche. Le fumier de bétail est un mélange d'excréments et d'urine, de matériaux de litière (paille, copeaux de bois, sciure, sphaigne, etc.), d'aliments et d'eau potable renversés et d'eau utilisée pour laver les sols. C'est un engrais précieux qui contient une large gamme d'éléments nutritifs tels que l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) ainsi que du carbone organique qui peut être utilisé par les micro-organismes du sol. Le fumier brut peut être traité à l'aide de technologies de séparation qui produisent une fraction solide dans laquelle une grande partie du P et de la matière sèche (MS) et des quantités importantes de N sont retenues.

Lire la suite

La fiche thématique de formation sur l’utilisation des sulfate/nitrate d’ammonium vient d’être publiée

Cette fiche concerne la solution de nitrate/sulfate d'ammonium récupérée du processus de stripage/évaporation + neutralisation par acide nitrique/sulfurique. C'est un engrais liquide N (et S).

Lire la suite

La fiche thématique de formation sur l’utilisation du eaux de lavage vient d’être publiée

L'eau de lavage est une solution liquide riche en azote récupérée lors du processus de stripage/évaporation des déchets, principalement sous forme d'eau ammoniacale. L'ion ammonium en solution existe en équilibre avec l'ammoniac unionisé (libre) qui peut se volatiliser en fonction du pH et de la température. L'eau ammoniacale concentrée issue du processus de stripping/évaporation contient généralement 10 à 15% d'ammoniac, qui peut être concentré jusqu'à 20% par une étape de distillation supplémentaire. Le produit peut être utilisé directement comme engrais ou comme produit brut secondaire pour la production d'engrais.

Lire la suite

La fiche thématique de formation sur l’utilisation du concentré minéral vient d’être publiée

Le concentré minéral est la solution concentrée de nutriments minéraux obtenue par un processus de séparation (par exemple, la filtration sur membrane ou l'évaporation) des flux de déchets qui concentre les nutriments minéraux dans le produit final par rapport à l'entrée. Les concentrés minéraux se composent principalement d'ammonium-azote et de potassium soluble. Le principal motif de la production de concentrés minéraux est d'empêcher le transport de flux liquides à faible teneur en nutriments ou d'adapter les ratios de nutriments (azote, potassium et soufre) dans les engrais pour répondre aux besoins des cultures. L'analyse de dix usines pilotes aux Pays-Bas a montré que les concentrés minéraux produits par le processus de concentration par osmose inverse contiennent en moyenne 90 % de l'azote total sous forme de NH4 -N. La fraction liquide entrante contient une certaine quantité de matière organique qui est présente dans les concentrés minéraux (1,3 % de matière organique ou 0,6 % de carbone organique). Par rapport au lisier de porc, le rapport entre NH4-N et N total est passé de 66% à 90%.

Lire la suite